On trouve dans la littérature, différentes versions de la prière du feu, sans doute toutes issues d'une version originelle de Saint Laurent qui fut plus ou moins déformée dans le temps. 

Le but est de libérer le chaleur accumulée d'une manière générale : brulure localisée, brulure générale due à un coup de soleil, une radiothérapie, un zona, une inflammation comme une infections urinaire, tendinite, arthrite...

L'important est surtout l'intention qu'on y met. Il faut adopter une "attitude de prière" et non réciter mécaniquement sans être présent en dirigeant son intention. Ces prières des "coupeurs de feu" ou "barreurs de feu" peuvent apporter un soulagement rapidement, en quelques minutes. Elles ne doivent pas non plus remplacer les mesures médicales d'un médecin mais viennent en complément.

Versions "accélérées"

1) Oh Dieu apaises ta brûlure comme Judas apaisa sa fureur en lapidant notre seigneur Jésus sur le mont des oliviers.

Faire 3 fois le signe de Croix (de haut en bas et de gauche à droite) sur la brûlure puis souffler 3 fois sur la brûlure.

2) Oh Feu enlève ta chaleur comme Judas perdit ses couleurs en trahissant Notre Seigneur au jardin des oliviers !

3) Faire le signe de croix et souffler trois fois en croix sur la brûlure. Prononcer 3 fois : "Feu, Feu, Feu, Arrête ta chaleur, comme Judas trahit notre Seigneur au jardin des oliviers". Souffler trois fois en crois sur brûlure et réciter le Notre Père et le Je Vous Salue Marie. Souffler encore trois fois en croix sur la brûlure. 

4) Feu, feu, feu, je te conjure de perdre ta chaleur, comme Judas perdit sa couleur en trahissant notre Seigneur.

La version "complète" de Saint Laurent

† (souffler sur la brûlure en formant un signe de croix)

O grand Saint Laurent,
Sur un brasier ardent
Tournant et retournant,
Vous n'étiez pas souffrant.

† (souffler sur la brûlure en formant un signe de croix)

Faites-moi la grâce
Que cette ardeur se passe :

† (souffler sur la brûlure en formant un signe de croix)

Feu de Dieu,
Perds ta chaleur,
Comme Judas perdit sa couleur,
Quand il trahit, par passion juive,
Jésus au jardin des olives.

Répéter trois fois les textes complets à voix basse en les accompagnant des 3 souffles en forme de signe de croix). Terminer chaque répétition à voix basse par 5 Pater (Notre Père) et 5 Ave (Je vous salue Marie).

 

Autre pratique pour apaiser les brûlures :

† Eau, tu n'as pas soif,
† Feu, tu n'as pas froid,
† Pain, tu n'as pas faim,
† Feu vas t'en !

A répéter 3 fois en faisant un signe de croix sur la brûlure à chaque fois que c'est indiqué.

La réaction est en général une augmentation de la sensation de brûlure pendant que l’on prononce ces phrases, mais elle se calme tout de suite après.

NB : A noter qu'il existe des mantras avec lesquels ont obtient le même résultat. 

 

A tester également, l'eau des neiges de Saint Joseph pour calmer les brûlures.

Dans l’Eglise latine, Saint Joseph est mentionné dans les plus anciens martyrologues : dans le calendrier d’Eusèbe de Césarée et dans le Martyrologue de saint Maximin de Trèves. A l'occasion de la Saint Joseph, le 19 mars de notre calendrier, si ce jour est de neige, allez récupérer de la neige, dans une récipient propre et mettez là en bouteille une fois fondue. Pour calmer une brûlure, il est dit qu'il faut tremper la partie brûlée dans un récipient rempli d'eau de Saint Joseph pendant 3 à 5 minutes. Si tout se passe normalement, la brûlure ne cloque pas et cicatrise rapidement. Il ne resterait aucune marque de la brûlure par la suite.